Si un jour on m’avait dit que j’allais parler ici d’une banque en bien… bon… j’aurais bien rigolé. Mais je viens de  recevoir un mail me disant que je « fêtais » mes un an chez N26, une  banque complètement en ligne, dont l’accroche est banking by design.

Et je dois dire qu’elle est passé crème  cette année chez eux. Je m’y suis inscrit donc au début de l’année 2017,  sur les conseils de deux potes. Il faut préciser que moi et les  banques, bon, c’est sympa mais c’est pas mon rapport administratif le  plus plaisant. De manière générale, mon rapport à l’argent est plutôt  pénible qu’autre chose. Ça conditionne sans doute bien des choses, et  notamment l’article que vous êtes en train d’écrire. En bref, un retour  sur un an chez N26 !


N26, présentation, enchanté moi c’est Grégoire

J’ai donc entendu parlé de cette banque  d’abord par un client, dont la carte était super belle et portait le  logo de cette banque allemande. Et puis par deux potes qui s’y étaient  mis et n’avaient que des éloges à la bouche. N26 est une banque dont la  proposition se veut simple, efficace et premium : un volet administratif  et contractuel restreint à son strict minimum, des possibilités  financières densifiées (pas de débit autorisé par exemple, pas encore de  crédit/prêt – mais c’est en cours de développement, pas d’agence, pas  de conseiller), et un tas d’options aussi faciles d’usage qu’utiles,  notamment dans l’application mobile.

Je cherchais une banque qui me permette  de mieux gérer mes dépenses, de mieux les suivre et les trier.  Traumatisé de la thune, je le suis aussi de la complexité de gestion  administrative qu’être pauvre ou précaire implique. Un outil simple,  efficace, et moderne était un truc que je n’imaginais pas trop possible  dans ce domaine. Eh ben en fait si. A ma grande surprise.

Il y a trois types de compte ouvrables chez N26.  Le compte classique, le compte black, et le compte metal, qui  correspondent à la couleur de la carte bancaire qui va avec. Le metal  n’est pour l’instant accessible qu’à celles et ceux qui ont déjà un  compte black. Et pour les freelances, entrepreneurs, ou entreprises, un  compte business est également disponible.

Une fois le type de compte choisi, la  création du compte se fait très rapidement et ne requiert pas grand  chose. Vous ne vous déplacez nulle part, et ça prend pour de vrai les 8  minutes annoncées dans leurs com (avec une petite conversation par  vidéo-conf). Le seul truc : il faut avoir un smartphone, et aimer s’en  servir.


Après l’inscription, la question « sécurité »

J’ai reçu ma carte dans un petit étuis,  10j après mon inscription. Il faut synchroniser sa carte avec son  téléphone pour que l’app mobile (et ses options) soit 100%  fonctionnelle. Le problème d’une banque fonctionnant sur un objet  technologique aussi léger (à tout point de vue) qu’un smartphone, c’est  évidemment la sécurité. Et a ce titre, N26 n’était pas exempte de tout  défauts en 2016, quand Vincent Haupert (un chercheur en sécurité  informatique à l’Université de Nuremberg) s’est mis en tête de tester la banque.  Mais après avoir communiqué ses résultats à la banque, V. Haupert a  salué le retour qui lui fut donné, et les changements et améliorations  qu’N26 a mis en place à la mise à jour suivante. (Voici son enquête complète ICI.)

Pour ma part, j’étais et suis encore lié à  mon autre banque. Et je ne voulais pas de changement trop drastique  dans tout ça. N26 allait donc devenir ma banque d’usage courant. Avec  laquelle je fais mes courses, paye mes restos et mon éventuel shopping.  Ça ne représente donc pas un budget colossal. Mais pour celles et ceux  qui ont beaucoup d’argent sur leurs comptes, N26 a (enfin) tout  consolidé, de la question de l’assurance des fonds, jusqu’aux paiements  en ligne via 3D Secure. Tout est expliqué dans cette vidéo (il y a plein  de vidéos sur leur chaîne YouTube, mais niveau vidéo cools, on est à 0 ahah) :

J’avoue plutôt aimer sentir mon téléphone  vibrer lors d’un paiement, ce qui d’ailleurs questionne l’avenir du  ticket de caisse (parce que sérieusement, et je sais de quoi je parle en  tant que commerçant, le ticket de caisse automatique est une ABERRATION  en 2018…) mais c’est un autre sujet. J’aime bien également devoir  resynchroniser ma carte quand je change de téléphone (ou de ROM Android,  ce qui m’arrive souvent ahah). D’autant que finalement, c’est intuitif  et plus facile que ça en a l’air.


Et l’usage alors ?

Clairement la partie la plus intéressante  de la banque. Parce que hormis les notifications de paiement (ou de  refus d’ailleurs), on trouve sur l’app un tas de petites options  extrêmement pratiques. Une courte liste avant de revenir sur mes points  favoris :

* suivi statistiques des dépenses avec classification
* virement rapide
* cashmap recensant les distributeurs autour de vous, et les partenaires
* partage simplifié de son RIB / IBAN
* changement du code PIN de sa carte avec effet immédiat
* verrouillage temporaire de sa carte
* plafonnement de sa carte
* commande d’une nouvelle carte

Mes favorites ? D’abord et surtout le  virement rapide. Là où cela peut prendre 48 à 72h avec mon autre banque,  là c’est max 24h. Et puis le verrouillage temporaire de la carte (je  suis un grand étourdi, et même si je me soigne et que ça ne m’est pas  arrivé en 1 an, potentiellement je peux oublier ma carte dans un lieu  public…) ou le changement de code PIN (je pense à toutes les mémoires de  poisson-rouge parmi vous… ahah).

Dans la navigation, l’application est  très fluide et bien foutue. On ne se perd jamais, on trouve vite et  facilement ce dont on a besoin. C’est lisible, épuré, et droit au but.  J’adore. J’en ai même fait un gif (flouté, évidemment), rien que pour  vous :

Voilà les avantages à l’usage que j’aime  bien. Cela étant dit, il n’y a pas que ceux là : il y a les assurances,  les frais à l’international (notamment en compte black). Tout est résumé  ici dans un joli PDF officiel des familles.


Le futur de la banque ?

Alors bon, il y a des tas d’autres  banques, et sans doute des options fabuleuses ailleurs. Et n’hésitez pas à m’en parler d’ailleurs, je suis toujours curieux ! Mais N26 propose dans son application un onglet Idées de produits. Faire appel à  sa communauté d’utilisateurs pour produire du concept et de  l’innovation, c’est bien (même si ça reste du travail non-rémunéré hein,  qu’on soit bien clair entre nous), surtout lorsque ça peut mener à des  mises à jour en adéquation avec le monde actuel, ou du moins les  réalités des usages ou des désirs.

Sur ce blog, j’ai quelques fois discuté  des monnaies locales et je ne cache jamais mon attrait pour l’outil  formidable qu’elles me semblent être. Clairement, j’adorerais qu’une  banque comme N26 se jette sur ce sujet et innove en ce sens, en créant  par exemple la possibilité de payer en monnaie locale, de gérer tout ou  partie de ses comptes en monnaie locale, voire même lorsque le modèle de  la monnaie le demande, de faciliter son accès d’une façon ou d’une  autre. Vœu pieu sans doute, mais vœu quand même. A bon entendeur !