[FILM] OPEN VILLAGE – birth of a food cycle research

Bon voilà, vous le savez peut-être, en Février je suis parti au Maroc via Edgeryders, une plateforme et une communauté de thinkers, doers, et chercheurs. Après moult péripéties préalables, j’y suis finalement parti pour mettre une réalité sur les questions que je pose sur ce blog, dans mes réflexions sur le locavorisme, les circuits courts, …

Ces réflexions me menaient depuis un moment sur les sentiers de projets ambitieux, mais l’absence de terrain concret, hors de mon Paris de résidence, avait tendance à jacobiniser les choses. Et je n’aime pas ça du tout.

Je suis donc parti deux jours, dans un pays que je ne connaissais pas du tout, pour « voir ». En fait, il s’agissait presque de laisser une réalité inconnue mais potentiellement similaire reformuler mes questionnements, les ordonner, les coordonner. Il le fallait. cela fait partie des choses indispensables pour moi qui voulait mettre sur pied des projets sur ces sujets.

OPEN VILLAGE – birth of a food cycle research

Il s’agit d’un court-métrage filmé avec mon smartphone. Je voulais être mobile, le plus discret possible, et n’avais pas pour volonté de réaliser quelque chose de nécessairement parfait cinématographiquement. En revanche, je voulais pouvoir garder trace de ma réflexion spontanée. J’ai donc très vite monté ce court en rentrant.

Depuis, il a attendu que j’avance sur le projet qu’il initie, et dont je vous parlerai fort bientôt. Il attendait aussi tranquillement, la fantastique musique que (mon futur témoin de mariage) Will Galland a spécialement composé pour l’occasion.

Je suis très heureux de le partager, c’est le moment parfait.
CLICKER SUR L’IMAGE POUR ACCÉDER A LA VIDÉO

vlcsnap-2018-04-25-23h10m42s773

Documenter, documenter, documenter

Il y a une nécessité, je pense, à documenter ce que nous faisons. Quoi que ce soit. Évidemment sans nombrilisme… Ça va sans dire. Mais la façon dont nous pensons est parfois figée, glacée, ou même déviée par de la sémantique, du vocabulaire. Varier les supports et les médias, c’est à mon avis se permettre d’être plus précis et plus accessible en même temps. Et peut-être de mieux faire comprendre ce à quoi on aspire, d’un point de vue général ou non.

Je n’avais que ce mot à la bouche pendant ce voyage. Documenter. Non seulement j’avais à cœur de créer un contenu autre qu’écrit pour ce blog, mais j’avais aussi envie de renouer avec une certaine ethnographie. Ce court-métrage est j’espère le premier d’une série sans fin.

Il est aussi le marqueur réel du lancement d’un projet qui me tient à cœur depuis un an, et que j’ai pris le temps de développer tranquillement. Un projet est en cours de bêta-test auprès d’un collège de gens sympas, dénichés principalement sur Mastodon, et un peu sur FB. Hâte de vous en dire d’avantage…

A très vite donc !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Créez un site ou un blog sur WordPress.com

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :