Bon voilà, vous le savez peut-être, en Février je suis parti au Maroc via Edgeryders, une plateforme et une communauté de thinkers, doers, et chercheurs.  Après moult péripéties préalables, j’y suis finalement parti pour  mettre une réalité sur les questions que je pose sur ce blog, dans mes  réflexions sur le locavorisme, les circuits courts, …

Ces réflexions me menaient depuis un  moment sur les sentiers de projets ambitieux, mais l’absence de terrain  concret, hors de mon Paris de résidence, avait tendance à jacobiniser  les choses. Et je n’aime pas ça du tout.

Je suis donc parti deux jours, dans un  pays que je ne connaissais pas du tout, pour « voir ». En fait, il  s’agissait presque de laisser une réalité inconnue mais potentiellement  similaire reformuler mes questionnements, les ordonner, les coordonner.  Il le fallait. cela fait partie des choses indispensables pour moi qui  voulait mettre sur pied des projets sur ces sujets.


OPEN VILLAGE – birth of a food cycle research

Il s’agit d’un court-métrage filmé avec  mon smartphone. Je voulais être mobile, le plus discret possible, et  n’avais pas pour volonté de réaliser quelque chose de nécessairement  parfait cinématographiquement. En revanche, je voulais pouvoir garder  trace de ma réflexion spontanée. J’ai donc très vite monté ce court en rentrant.

Depuis, il a attendu que j’avance sur le  projet qu’il initie, et dont je vous parlerai fort bientôt j'espère. Il attendait  aussi tranquillement, la fantastique musique que (mon futur témoin de mariage) Will Galland a spécialement composé pour l’occasion.

Je suis très heureux de le partager, c’est le moment parfait.